Campanulaceae

Trachelia bleue, Trachelium bleu


Trachelle bleue, trachelle bleue

Le trachélium bleu est une plante ornementale intéressante et certainement peu utilisée. Fiable, résistant à la sécheresse et à la longue période de floraison en été, il fait un effet d’éclaboussure nuageux, excellent pour adoucir les parterres de fleurs.


Botanique

Nom latin : Trachelium caerulata

Famille : Campanulacées

Origine : Europe du Sud, Afrique du Nord

Le temps de la floraison : Juillet à octobre

Couleur de la fleur : bleu clair ou foncé, mauve, blanc, rose

Type de plante : plante vivace

Type de végétation : herbacée

Type de feuillage : feuillu

Hauteur : 30 à 80cm


Plantation et culture

Résistance : dure, jusqu’à -12°C

Exposition : soleil à mi-ombre

Type de sol : tolérant, mais plutôt drainant

Acidité du sol : légèrement acide à basique

Humidité du sol : normal à très sec

Utilisation : lit, roche, pente, pot, fagot

Planter, replanter : automne, printemps

Méthode de propagation : semis


Général

Trachelium caerulatum , la trachée bleue ou chenille bleue est une plante vivace appartenant à la famille des Campanulacées, donc proche de la Campanule. Il est distribué dans le sud de l’Europe et dans le nord de l’Afrique, présent en France sur les rochers ou autres zones pierreuses, au bord de la Méditerranée. La trachelle bleue est une plante ornementale intéressante et certainement peu utilisée. Fiable, résistant à la sécheresse et à la longue floraison estivale, il donne une touche de couleur nuageuse, excellente pour adoucir les plates-bandes, pour remplir entre les plus grandes fleurs, ou simplement pour faire une masse de couleur contrastante. Cette plante trouve sa place aussi bien dans le jardin animé que dans le jardin décontracté.


Description de la trachée bleue

Trachelium caerulatum forme une plante avec des tiges en ligne, de 30 à 80 cm de haut. Il a un feuillage sain, vert foncé. Ses feuilles sont lancéolées avec des bords dentelés. Ses inflorescences se développent à l’extrémité de la tige. Au cours de la première année de croissance, la trachée bleue produit une tige haute avec une grande inflorescence ombilicale, de 10 cm ou plus de large et plus petite dans ses pousses secondaires. Dans les années qui suivent, il se développe de la base à de multiples tiges. Mais Trachelium caerulatum est souvent cultivé comme une annuelle.

La fleur bleue de la trachée est minuscule : une corolle de 1 cm de long et 5 lobes avec un pistil très long sur le dessus. Les fleurs se comptent par centaines, formant un dôme plat et régulier de couleur et de texture très fines, comme la dentelle de près ou le nuage de loin.

La trachée sauvage est violette, mais les sélections horticoles sont bleu foncé, bleu clair, blanc ou rose. Il existe la variété Trachelium caerulatum Pandora qui est d’une extraordinaire couleur bleu foncé avec un feuillage violet. D’autres se caractérisent par leur plus petite taille.

Le trachélium caerulatum fleurit longtemps à partir de juillet et parfois jusqu’en octobre. Cette plante attire les insectes pollinisateurs et les papillons, et produit beaucoup de graines semblables à de la poussière.


Comment faire pousser une trachée bleue ?

Le trachélium caerulatum est facile à satisfaire. Cette plante pousse dans n’importe quel sol avec un minimum de drainage, et une fois bien enracinée, elle est capable de résister aux fameuses sécheresses, surtout si elle s’adapte au sol de votre jardin. Les traces bleues donnent de meilleurs résultats dans le sol de jardin, éventuellement mélangé à du terreau, que dans le terreau pur, surtout s’il est nuageux.

Elle nécessite une exposition au soleil à mi-ombre. La trachée bleue est installée dans le jardin au printemps. Elle est généralement cultivée comme une annuelle, mais nous aimons régulièrement y retourner le printemps suivant tant que le gel reste en dessous de -12°C. En hiver, les tiges meurent, mais si la trachée bleue survit à l’hiver, elle repousse plus large au printemps suivant. Le froid peut la faire disparaître, mais aussi le sol trop humide.

Pour que Trachelium caerulatum puisse fleurir tout l’été, les fleurs fanées doivent être recouvertes. Mais pour recueillir les graines et éventuellement attendre un semis spontané, il faudra laisser au moins une panicule atteindre la graine.


Comment multiplier Trachelium caerulatum ?

Les graines sont trop fines et doivent être semées en surface pour profiter de la lumière, ce qui signifie que le pot sera arrosé par le fond du pot, dans une soucoupe. La trachelle bleue germe en 1 mois à 20°C dans un sol très humide. Les semis sont minuscules et un peu longs au départ, puis lorsqu’ils sont assez grands pour être manipulés, ils sont transplantés individuellement ; puis leur croissance s’accélère soudainement. Ils seront transplantés dans le jardin dès que possible. Ces plantes pourront fleurir l’année de leur plantation.


Espèces et variétés trachéliques

  • Trachelium asperuloides , belle plante alpine de coussin
  • Trachelium jacquinii , autre plante alpine

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *