Conseils

Caractéristiques de l’orchidée Sumaré-da-beach (Cyrtopodium flavum)

Naturelle d’Amérique du Sud, cette plante, qui appartient à la famille des orchidées, fleurit généralement du printemps au début de l’été, avec des fleurs parfumées qui durent environ 30 jours.

Comment cultiver la plage Sumaré

La culture de cette plante n’est pas vraiment un mystère. L’idéal est de planter dans de grands pots ou directement dans le sol, en réalisant un mélange de substrats : tourbe fertilisée, sable grossier lavé, terre végétale et humus de ver de terre. Faites une couche de drainage au fond du pot, en utilisant de l’argile expansée ou des copeaux de pierre.

Le climat idéal pour la plage Sumaré

Allez, chaleur. Le Beach Sumaré aime le soleil plein et fort – si vous avez un jardin très ensoleillé, c’est là qu’il devrait être. Cependant, vous devez faire attention à l’arrosage, surtout au printemps et en été.

L’idéal est d’arroser les plantes tôt le matin ou en fin d’après-midi, sans excès bien sûr. En hiver, la plante s’endort généralement et c’est le moment de réduire vos arrosages. Sa fertilisation peut être effectuée périodiquement avec de la matière organique.

Il fleurit entre le printemps et le début de l’été, sur des hampes florales au-dessus du feuillage, contenant environ 150 fleurs de 2,5 à 4,0 cm de diamètre chacune, parfumées et d’une durée d’environ 30 jours. Cette orchidée ne livre pas de récompenses à ses pollinisateurs.

Il se produit à des altitudes allant du niveau de la mer à 1 100 m. Il bénéficie d’un climat doux à chaud, poussant sur des sols sablonneux ou des rochers. Il doit être cultivé dans de grands pots en plastique avec les suggestions de substrat suivantes.

L’un préparé avec un mélange d’une partie de tourbe fertilisée, deux parties de sable grossier lavé, une partie de terre végétale et une partie d’humus de vers de terre avec un fond drainant ou, un substrat préparé avec trois parties de sable, une partie de charbon de bois, une partie d’écorce de pin et une de gravier.

Il peut également être cultivé en massif, directement dans le jardin, dans des emplacements préparés avec un bon drainage et en utilisant l’un des substrats précédents.

Il doit être cultivé en plein soleil, avec des arrosages fréquents au printemps et en été, mais sans arrosage. Pendant l’hiver, la plante entre en dormance, quand il faut réduire les arrosages.

Soyez très prudent avec les jeunes pousses qui ont tendance à pourrir avec un excès d’eau. La fertilisation mensuelle peut se faire avec un engrais organique de type AOSP ou similaire, saupoudré sur le substrat.

Un NPK équilibré de longue durée de type cote est également indiqué, avec un dosage selon les directives du fabricant.

La plage de température pour sa croissance est large, allant de 11 à 32ºC. Bien que ce soit une plante en plein soleil, dans une orchidée elle peut être ombragée à 30%, et l’idéal est que la luminosité soit supérieure à 52 000 lux.

Il bénéficie d’une humidité relative de 60 à 70%, avec une bonne ventilation. Sa multiplication s’effectue en divisant les touffes, chaque nouveau plant restant avec au moins quatre pseudobulbes adultes reliés entre eux par le rhizome, bien enracinés et avec un germe guidant.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.