Conseils

Caractéristiques et culture du nid d’oiseau Asplenium (Asplenium nidus)

Dans la nature, Asplenium pousse de manière épiphyte, c’est-à-dire qu’il pousse sur les troncs d’arbres mais sans les parasiter, captant l’eau et la matière organique de la nature.

Sa croissance est lente et généralement sa hauteur varie entre 20 et 90 centimètres de hauteur.

Ses feuilles légèrement ondulées naissent enroulées sur elles-mêmes au centre de la plante et forment une rosette. à mesure qu’ils grandissent, ils deviennent gros, coriaces et brillants. Ils sont soutenus par une tige courte et dressée.

Asplenium nidus Soins


Conditions favorables

Il pousse mieux dans des endroits bien éclairés, mais sans soleil direct. Ne tolère pas les températures très basses, apprécie la chaleur et l’humidité atmosphérique.

Le sol doit être riche en matière organique poreuse, principalement de la tourbe. Il peut être cultivé en pots, parterres de fleurs, parterres de fleurs ou sur le tronc des arbres.


Entretien d’Asplenium nidus Pulvériser
régulièrement le feuillage afin d’augmenter l’humidité de l’air, l’absence de cette condition peut entraîner un jaunissement et un dessèchement des pointes des feuilles.

Ces symptômes sont également compatibles avec l’action du vent, du froid, du soleil excessif et de certains ravageurs ou maladies installés.

Arrosez régulièrement en gardant le sol humide mais pas détrempé. Pendant les périodes où la plante est moins active, arrosez moins.

Lors de l’arrosage, essayez de le faire autour de la plante, afin de protéger le centre de l’excès d’humidité et l’empêcher de pourrir. L’accumulation d’eau dans le plat peut entraîner l’apparition de moisissures et de champignons, ce qui peut entraîner une détérioration des plantes.

Nettoyez régulièrement les feuilles des plantes avec un chiffon humide, mais n’utilisez pas de produit de rinçage.

Effectuez périodiquement une taille de nettoyage, enlevez les feuilles sèches ou jaunâtres.

Pendant la phase de croissance active, apportez un engrais équilibré (10-10-10) une fois par mois.
Éloignez l’engrais du centre de la plante.


Asplenium nidus Multiplication

Comme ses cousins ​​fougères, Asplenium ne produit ni fleurs ni graines, il se multiplie par spores et division de rhizome.
Les spores sont de petites taches situées sur la face inférieure des feuilles, à maturité elles deviennent sombres.

Une fois mûre, coupez la feuille et placez-la dans un sac en papier, laissez-la sécher, les spores se détacheront et seront prêtes à se reproduire.

Placer les spores dans une boîte sur un compost humide et recouvrir d’une feuille de verre. C’est un processus très lent, la germination prend environ 2 à 3 mois.

Ravageurs, maladies et autres problèmes

Il n’y a pas de problèmes sérieux à cet égard. Mais vous pouvez être prudent avec les symptômes décrits ci-dessous.

* Feuilles brûlées
Lorsque la plante est dans un environnement très sec et très froid, une humidité excessive ou la lumière directe du soleil. Dans le cas d’un environnement sec, la sphaigne peut être utilisée sur le substrat.

* Nématode des feuilles – Des taches brunes apparaissent près du centre de la feuille, sur la nervure principale, s’étendant jusqu’aux bords. Vous devez retirer les feuilles infectées ou essayer de tuer les nématodes en plongeant la plante dans de l’eau tiède (pas plus de 50º C) et en restant ainsi pendant 10 minutes.

Lavez délicatement la plante avec du savon. Remettez-le dans le vase. N’arrosez pas par aspersion, car l’eau est le moyen de propagation du nématode pour pénétrer dans les stomates.

* Tache de feuille – Les taches brunes ou noires irrégulières, irrégulières ou circulaires avec des bords jaunâtres sont causées par des champignons ou des bactéries. La forme de propagation se produit par l’utilisation d’outils sales, d’eau ou d’insectes.

Retirez les feuilles attaquées en les éliminant. L’arrosage doit se faire directement au sol. Vous pouvez utiliser des pesticides spécifiques selon les instructions.

* Pourriture des racines – De petites mouches s’approchent de la plante, de nouvelles pousses cessent d’apparaître, le sol ne sent pas bon et les feuilles commencent à brunir. Les symptômes d’excès d’humidité qui causent la pourriture des racines sont typiques.

Il faut sortir la plante du pot, couper les racines abîmées (ainsi que les feuilles abîmées), bien les laver et les placer dans un nouveau pot avec de la terre neuve. Assurez-vous qu’il y a un bon drainage.

* Cochenilles – Ce sont des insectes qui endommagent un grand nombre d’espèces de jardin, préférant le dessous des feuilles. Ils ont une carapace brune et une fois installés, ils sucent la sève, fragilisant la plante.

Les feuilles ont tendance à jaunir. Ils sécrètent également des substances sucrées qui attirent les fourmis et créent un environnement propice à l’apparition de champignons responsables des taches.

Les cochenilles sont combattues avec l’application de produits à base d’huile minérale (l’huile de neem est une possibilité) mais, dans les cultures domestiques, elles peuvent être contrôlées mécaniquement. Soyez juste toujours attentif, surveillez les plantes et lorsque nous remarquons le ravageur, nous l’éliminons manuellement.

Un coton-tige peut être utilisé pour les écraser ou avec une brosse à dents humidifiée, nous pouvons les retirer.

* Cochenille farineuse

– C’est une espèce de cochenille, petite, qui produit une cire blanche pour se protéger. Ils ressemblent à de minuscules flocons de coton sur les feuilles, mais avec le pouvoir mortel de les aspirer jusqu’à ce qu’ils jaunissent et tombent.

Une fois identifiées, les plantes doivent être isolées des autres, en éliminant les parties affectées. Ou, comme dans les espèces susmentionnées, les éliminer mécaniquement.

L’utilisation d’insecticides doit être évitée autant que possible, car elle peut d’une manière ou d’une autre causer des dommages, notamment en éliminant les insectes qui sont des ennemis naturels de ces ravageurs comme la coccinelle.

Autres considérations


* Les
fougères n’aiment pas le vent, provoquant la combustion des feuilles.

* Les feuilles laides ou déformées doivent être périodiquement enlevées.


* Lorsque vous réalisez que la plante a besoin de plus d’espace, vous devez organiser la transplantation dans un pot de taille plus appropriée.


* Les aspléniums aiment l’humidité mais évitent de vaporiser leurs feuilles car ils n’aiment pas qu’elles soient humidifiées.
Ses feuilles, lorsqu’elles sont poussiéreuses, peuvent être nettoyées délicatement avec un chiffon humide, à l’exception des nouvelles qui sortent du centre.


* Les changements constants d’emplacement finissent par stresser la plante.


* Évitez de le placer dans des endroits où des personnes ou des animaux peuvent toucher et endommager ses feuilles.


* Ayant ces soins, elle conservera toujours sa beauté élégante et sera l’une des plantes les plus faciles à cultiver à la maison.

Points sensibles de l’Asplenium nidus



*
Présence de taches brunes sur les feuilles : Milieu très sec, arrosage avec de l’eau trop froide, excès d’eau dans le sol.

* Feuilles jaunes : Manque de nutriments, fournissent un engrais équilibré. Trop de lumière, protégez votre plante du soleil, déplacez-la dans un endroit plus sombre.

* Obscurcissement et assèchement des bords et pointes des feuilles : Atmosphère excessivement chaude et sèche, exposition au vent ou à la climatisation.

* Feuilles tachetées et jaunes : Probable attaque de cochenille. Vérifiez la présence de points bruns le long des côtes et au dos de la feuille.

* Pourriture de base :

Environnement trop froid ou arrosage excessif. Diminuez la fréquence des arrosages en gardant le substrat humide mais sans aucun signe d’arrosage.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.