Conseils

Ce qu’il ne faut pas faire dans votre jardin

Vous avez enfin réalisé votre rêve de vivre dans une maison. Plus de qualité de vie, dans une copropriété peut-être, avec le confort dont vous avez toujours rêvé. Et ce jardin tant désiré ! Une pelouse… Dans ce coin, ce serait bien d’avoir un arbre !

Ce sont des pensées plus courantes que vous ne le pensez et les options sont infinies. Les magazines, les livres, les cours et les professionnels sont essentiels pour mûrir une idée. Mais dans les affaires quotidiennes suivantes, que faire ? Ou plutôt, que ne pas faire ?

C’est vrai, ce qu’il ne faut pas faire, car parfois trop de soins peut être encore plus nocif que pas assez de soins.

Voici donc quelques conseils à ne pas faire

* Vous ne devez pas fertiliser le jardin en fin d’été, surtout si vous habitez dans des régions froides, sujettes au gel.
La raison est simple : lorsque nous fertilisons une plante, nous lui envoyons des informations pour qu’elle grandisse et se développe.

Cette pousse sera soumise à des températures basses et des vents froids, risquant d’être endommagée. De plus, c’est la période où la plante se prépare au repos, après plusieurs mois de développement.

* L’herbe doit être fertilisée. Surtout pour ceux qui poussent dans des climats chauds, nous devons éviter d’ajouter trop d’azote. Pour ceux qui vivent dans des climats froids, nous pouvons protéger la pelouse en la recouvrant de terre.

* Il ne faut pas tondre la pelouse trop bas. En plus d’entraver la croissance de l’herbe, nous assurons également la croissance des mauvaises herbes.

* Nous ne devons pas tuteurer les plants d’arbres en pensant les orienter pour qu’ils poussent droit, vertical. Les gardiens servent davantage à les signaler et à les protéger des dommages et des bris. Les arbres partiront toujours à la recherche du soleil et de la lumière, avec ou sans tuteurs.

* Ne marchez pas sur les parterres de fleurs, ou au moins ne marchez qu’autant que nécessaire. Bien définir les chemins, car lorsque l’on marche sur le sol, il se tasse et nuit à la croissance des plantes.

* Ne travaillez pas trop le sol. Certains pensent (à tort) qu’un bon sol est un sol très fin et homogène. En fait, plus le sol est diversifié, mieux c’est.

* Un sol très homogène se compacte très facilement. Idéalement, il devrait avoir beaucoup de matière organique pour qu’il puisse bien s’égoutter et rester humide plus longtemps, en plus de fournir plus de nutriments aux plantes.

* Ne pas utiliser de pesticides. Avant d’atteindre cet extrême, il existe une multitude d’options pour lutter contre les ravageurs et les mauvaises herbes. Pour chaque type d’attaque, nous avons une contre-attaque qui n’aura aucun effet secondaire, ne contaminera pas le sol et ne nuira pas à l’environnement ou à votre famille.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.