Conseils

Orchidées Dracula

L’orchidée «au visage»

L’orchidée dracula est une plante d’intérieur délicate, mais à l’aspect extrêmement caractéristique : cette plante particulière doit son nom à la présence, à l’intérieur de la fleur, d’une partie qui rappelle beaucoup la conformation du visage et du museau simien. Les fleurs de l’orchidée dracula peuvent avoir de grandes dimensions et sont composées de trois sépales réunis à la base et dont les pointes s’enroulent et se développent en une forme enroulée. Les sépales ont des couleurs extrêmement variées et sont riches en veines et ondulations : selon les espèces ils peuvent être très différents les uns des autres. À ce jour, environ 130 variétés d’orchidées Dracula sont connues, dont le nom signifiait initialement «petit dragon», mais qui dans la culture populaire a été liée à la figure du comte Dracula, peut-être à cause du visage étrange et du besoin de vivre dans des zones ombragées. En réalité, il est difficile, à ce jour, d’établir le nombre exact de variétés existantes, car de nouvelles variétés sont fréquemment découvertes au sein des forêts d’Amérique centrale, d’où proviennent ces fleurs. Les orchidées Dracula sont des plantes relativement récentes à notre connaissance : les premiers spécimens ont été découverts en 1870 mais classés comme appartenant au genre Mesdevallia ; seulement un siècle plus tard, ils ont été classés comme une espèce distincte. Les orchidées Dracula sont des plantes relativement récentes à notre connaissance : les premiers spécimens ont été découverts en 1870 mais classés comme appartenant au genre Mesdevallia ; seulement un siècle plus tard, ils ont été classés comme une espèce distincte. Les orchidées Dracula sont des plantes relativement récentes à notre connaissance : les premiers spécimens ont été découverts en 1870 mais classés comme appartenant au genre Mesdevallia ; seulement un siècle plus tard, ils ont été classés comme une espèce distincte.

Cultivation


Depuis sa première découverte, l’orchidée dracula a connu une large diffusion dans le monde entier, seulement partiellement entravée par le fait que la culture n’est pas toujours facile, surtout si le climat est très différent de celui des régions d’origine. L’orchidée dracula est d’un grand charme et a un aspect extrêmement curieux qui a joué un rôle primordial dans sa diffusion, mais sa culture, comme c’est le cas pour toutes les orchidées, n’est pas facile car c’est une plante très délicate. Dans des conditions optimales, ces fleurs n’entrent pas en repos végétatif et continuent donc à se développer tout au long de l’année. Les orchidées Dracula ont des besoins spécifiques d’un point de vue environnemental, qui varient légèrement d’une espèce à l’autre. Généralement, il est important de maintenir les températures diurnes autour de 20 degrés et les températures nocturnes autour de 10 degrés inférieures. La variété entre les températures diurnes et nocturnes est essentielle pour assurer la floraison, tandis que les feuilles doivent être pulvérisées fréquemment. L’environnement doit être ventilé, mais sans courants, pour éviter le développement de maladies fongiques. La lumière ne doit pas être directe ou trop abondante, contrairement à l’eau qui doit toujours garantir un substrat humide à la plante. La fertilisation peut aider au développement de l’orchidée, mais les quantités doivent être minimes car c’est une plante qui ne tolère pas de fortes concentrations d’engrais. l’environnement doit être ventilé, mais sans courants, pour éviter le développement de maladies fongiques. La lumière ne doit pas être directe ou trop abondante, contrairement à l’eau qui doit toujours garantir un substrat humide à la plante. La fertilisation peut aider au développement de l’orchidée, mais les quantités doivent être minimes car c’est une plante qui ne tolère pas de fortes concentrations d’engrais. l’environnement doit être ventilé, mais sans courants, pour éviter le développement de maladies fongiques. La lumière ne doit pas être directe ou trop abondante, contrairement à l’eau qui doit toujours garantir un substrat humide à la plante. La fertilisation peut aider au développement de l’orchidée, mais les quantités doivent être minimes car c’est une plante qui ne tolère pas de fortes concentrations d’engrais.

Pot et terreau


Pour chaque espèce d’orchidée le type de pot et de sol sont très importants et l’orchidée dracula, en ce sens, ne fait pas exception : les racines doivent pouvoir recevoir l’éclairage et ne doivent pas être contraintes. Pour cette raison, la solution idéale pour le développement de la plante est le grillage, capable de contenir de la terre et des racines mais de laisser des ouvertures pour le passage de la lumière et de l’air, pour la filtration de l’eau et aussi pour la croissance des fleurs, qui ils peuvent également germer dans la partie basale et même du substrat dans n’importe quelle direction. Une couche d’écorce sera placée à l’intérieur du panier métallique, au-dessus duquel il y aura de l’espace pour le court de taille moyenne qui favorisera l’évacuation de l’eau. La couche supérieure sera plutôt composée de sphaigne, ce qui aidera à toujours maintenir la bonne humidité. Les racines des orchidées poussent rapidement et doivent avoir le bon espace disponible, sans se sentir contrainte : la plante souffrirait beaucoup et pourrait être complètement compromise. Pour cette raison, le rempotage est une opération nécessaire lorsque les racines commencent à occuper tout l’espace disponible, de manière à leur garantir un espace suffisant pour pousser et éviter qu’elles ne deviennent trop comprimées. Lors du rempotage, il est important de s’assurer que les racines ne cassent pas : pour faciliter cette opération, il est conseillé de procéder lorsque le substrat est encore humide. cela est nécessaire lorsque les racines commencent à occuper tout l’espace disponible, afin de leur garantir un espace suffisant pour se développer et éviter qu’elles ne soient trop comprimées. Lors du rempotage, il est important de s’assurer que les racines ne cassent pas : pour faciliter cette opération, il est conseillé de procéder lorsque le substrat est encore humide. cela est nécessaire lorsque les racines commencent à occuper tout l’espace disponible, afin de leur garantir un espace suffisant pour se développer et éviter qu’elles ne soient trop comprimées. Lors du rempotage, il est important de s’assurer que les racines ne cassent pas : pour faciliter cette opération, il est conseillé de procéder lorsque le substrat est encore humide.

Orchidées Dracula : Reproduction


Dans la nature, la reproduction de l’orchidée dracula se fait par pollinisation par des diptères, attirés par l’odeur et la forme particulières de la fleur qui ressemble en partie à celle de certains champignons. La reproduction artificielle n’est pas impossible, mais elle est difficile et les risques d’échec sont élevés, surtout si elle est réalisée dans un environnement non optimal et donc à partir d’une plante déjà testée et peu résistante. Habituellement, nous profitons du moment du rempotage, qui a lieu environ une fois par an, pour prévoir la division de la plante. Le nouveau spécimen sera ensuite placé dans un pot séparé, où il aura la possibilité de développer ses racines. La division implique l’utilisation d’instruments strictement stériles, pour éviter que les coupures causées aux racines ne s’infectent : c’est un une opération qui cause des souffrances à la plante et doit donc être réalisée avec soin afin de ne pas la compromettre. Les coupes doivent être nettes et décisives et la nouvelle plante ainsi obtenue doit avoir au moins sept feuilles pour survivre, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas être excessivement petite.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.