Plantes

Comment cultiver la truffe

Aujourd’hui, la truffe est considérée par beaucoup dans le monde de la gastronomie comme l’équivalent des diamants dans le monde de la joaillerie. Ces précieux champignons ont été appréciés par toutes sortes de cultures depuis l’époque des philosophes grecs et ont été consommés pour leur goût exquis et pour leurs effets revitalisants et aphrodisiaques. Cependant, cette précieuse friandise n’est pas toujours facile à trouver et, selon la région, elle peut ne pas être facile à cultiver.

Si vous voulez en savoir plus et apprendre comment cultiver les truffes , continuez à lire cet article d’EcologyGreen dans lequel nous expliquons tout sur ce champignon très prisé.

Qu’est-ce que la truffe et qu’est-ce que la trufficulture

La truffe est un genre entier de champignons , spécifiquement de la famille des Tubéracées . Ce sont des champignons qui ne peuvent pas survivre par eux-mêmes et qui doivent s’associer aux racines des arbres dans une relation symbiotique. Il existe environ 40 espèces de truffes, mais seules quatre d’entre elles sont populaires et appréciées comme ingrédients de cuisine. Il s’agit de la Tuber magnatum ou truffe blanche du Piémont , de la Tuber melanosporum ou truffe noire , la Tuber brumale ou truffe d’hiver et la Tuber aestivum ou truffe d’été .

De toutes ces truffes, la plus répandue dans les cultures et les exploitations est la truffe noire, très appréciée en France et en Espagne, bien que la plus appréciée économiquement soit la truffe blanche, qui peut rapporter plusieurs milliers d’euros par kilo. La culture de la truffe , est précisément l’ensemble des techniques et des connaissances appliquées à la culture ou à la plantation de la truffe , puisqu’il s’agit d’une culture très spécialisée.

Comment cultiver les truffes – conseils de base

La culture de la truffe demande de nombreux soins et exigences :

  • Plante hôte : les plus communes sont le chêne, le noisetier et le chêne kermès.
  • Climat : hivers et étés marqués, sans précipitations excessives.
  • Terrain : avec un grand drainage et, si possible, avec une pente. Le pH doit être compris entre 7,5 et 8,5.

Comment choisir une plante hôte pour les truffes

Comme c’est le cas du champignon mycorhizien , la truffe a besoin de s’associer aux racines de certains arbres pour se développer. Pour en savoir plus sur ce que sont les mycorhizes et leurs types, consultez cet autre billet d’EcologyGreen.

Le choix d’un arbre à truffes adapté à notre situation est fondamental pour obtenir une bonne culture et n’est pas très compliqué. Comme mentionné ci-dessus, les espèces les plus utilisées sont le chêne vert, le chêne, le noisetier et le chêne kermès . De tous, le chêne vert est de loin le plus populaire, car c’est un arbre à croissance lente, la plante se développe au même rythme que le champignon de la truffe noire, le plus commun à cultiver. Dans le passé, les noisetiers étaient largement utilisés, mais ils sont progressivement tombés en désuétude.

Le climat pour la culture de la truffe

La truffe noire pousse mieux dans un climat de type méditerranéen ou similaire. Des étés chauds sont nécessaires, ainsi que des hivers marqués mais pas extrêmes, sans gelées en automne et des hivers sans longues périodes en dessous de -10 ºC. Il est également important que le printemps ait une bonne quantité de pluie . En fait, les truffes naturelles ont généralement une pluviométrie comprise entre 425 et 900 mm.

Les truffes augmentent leur taille en été , cette période est donc cruciale pour leur bon développement. De même, le froid intense du début de l’automne ou les pluies trop abondantes qui inondent le sol peuvent être particulièrement néfastes.

Des terres pour la culture de la truffe

Les truffes montrent une grande variété de terrains dans lesquels elles peuvent pousser, mais elles ont toutes en commun quelques points généraux. Voici les caractéristiques du sol pour la culture de la truffe :

  • L’égouttage est fondamental dans les truffes. Sans un bon drainage, le sol sera saturé d’eau lorsqu’il est arrosé ou qu’il pleut, et les champignons ne se développeront pas, car ils ont besoin d’humidité mais pas de saturation d’eau.
  • Une petite pente aidera également. L’eau fournie par l’irrigation ou les pluies mouille ainsi la couche supérieure du sol sans jamais l’inonder, puisque la majeure partie de celle-ci descend toujours vers le bas.
  • Le pH doit être compris entre 7,5 et 8,5, selon la variété de truffe que nous voulons cultiver.
  • Il est important que le sol contienne des carbonates.

Comment préparer le terrain pour la culture des truffes

Une fois que nous aurons confirmé que notre climat et notre sol sont adaptés à la culture de ce champignon, nous pourrons passer à :

  1. Entre 2 et 6 mois avant la plantation des arbres mycorhizés, la première chose à faire est de labourer ou d’enlever la terre à une certaine profondeur pour briser la couche supérieure du sol, la laissant plus aérée, meuble et améliorant son drainage.
  2. Si vous plantez dans un petit espace et que vous tombez sur de grosses pierres, essayez de les enlever ou, si possible, de les hacher pour les rendre plus petites. Sachez que si vous ramassez avec un chien, ce qui est une pratique courante, vous risquez d’endommager vos pattes avec les pierres pointues lorsque vous creusez.
  3. Ensuite, plante les arbres mycorhizés . La technique de plantation sera la technique habituelle pour l’espèce hôte en question. Ici, vous pouvez apprendre de manière générique comment planter un arbre étape par étape. Arrosez et prenez soin des arbres pendant leurs premières années, qui sont les plus vulnérables.
  4. À partir de la deuxième saison, il est nécessaire de creuser un périmètre autour de chaque arbre et de le remplir de gravier pour éviter les champignons nuisibles.
  5. À partir de la cinquième année, ajoutez des spores de truffe autour des racines pour imiter l’action des animaux sauvages. Si vous vous trouvez dans un environnement naturel, protégez vos truffes des sangliers ou autres prédateurs, qui peuvent les repérer à grande distance.

Comment trouver des truffes pour la récolte

Les humains ne peuvent pas détecter l’odeur des truffes enterrées, mais ce n’est pas le cas pour de nombreux animaux. Pour cette raison, ils sont souvent utilisés pour nous permettre de les localiser et de les récolter. Si vous vous demandez comment trouver des truffes pour les récolter , ce sont les animaux qui peuvent nous aider le plus :

  • Les chiens dressés sont un excellent choix, et leur grande intelligence permet de leur apprendre facilement à les localiser.
  • Les porcs sont traditionnellement utilisés pour cela aussi, mais ils ne peuvent pas être éduqués aussi facilement que les chiens et ils cherchent la truffe pour la manger eux-mêmes, il devient donc nécessaire de leur mettre un museau pour l’éviter. Il est donc plus judicieux d’enseigner à un chien, car il ne sera pas nécessaire de lui mettre une muselière.
  • Il y a aussi ceux qui utilisent la Suilla gigantea , un type de mouche qui se reproduit sur les truffes, mais les localiser de cette façon est une procédure beaucoup plus compliquée.

La saison de récolte se situe généralement entre décembre et début mars .

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.