Plantes

Transplanter une plante : quand et comment le faire

Il y a plusieurs raisons de transplanter une plante. Que ce soit pour l’espace, la santé ou simplement l’esthétique, la transplantation de nos plantes est une chose que nous devons faire de temps en temps pour renforcer et améliorer leur croissance. Bien qu’elle soit faite pour améliorer leurs conditions, la transplantation est un processus qui est toujours traumatisant pour la plante et, par conséquent, elle doit toujours être faite avec beaucoup de soin et avec les connaissances et les matériaux appropriés.

Dans cet article de EcologyGreen, nous vous donnons quelques conseils de base pour transplanter une plante , pour savoir quand et comment le faire correctement .

Quand transplanter une plante

Lorsque vous choisissez le moment pour transplanter une plante , le plus important est de profiter de avant que la plante ne commence sa floraison ou sa période de croissance . Il n’est pas conseillé de transplanter des plantes qui sont en fleur parce qu’elles font déjà un grand effort, mais il y a des situations dans lesquelles vous devez le faire même s’il y a des fleurs, par exemple si vous venez de les acheter et que leur pot est très petit. Toutefois, il est également déconseillé de le faire pendant une saison très froide en raison du risque d’affaiblissement supplémentaire de la plante.

Dans cette optique, la saison idéale pour transplanter la plupart des plantes se situe entre la fin de l’hiver et le début du printemps . Cependant, il est conseillé de s’informer sur les cycles spécifiques de la plante que vous allez déplacer afin d’être en bonne santé. Ce dernier point est particulièrement important si la transplantation doit se faire à l’extérieur, car les saisons de plantation sont plus rigoureuses dans une région que dans d’autres et différentes selon les espèces.

En ce qui concerne l’heure de la journée, il est préférable de toujours transplanter loin du soleil pour éviter que la plante ne lutte contre la chaleur pendant son transport vers son nouvel emplacement. L’idéal est donc de le faire par temps nuageux ou au crépuscule.

Enfin, la fréquence à laquelle cela doit être fait varie en fonction de la vitesse de croissance de la plante en question. La plupart d’entre eux devraient être transplantés chaque année, mais certains, dont la croissance est plus lente, peuvent avoir besoin de 2 ou 3 ans pour nécessiter une nouvelle transplantation.

Comment transplanter une plante étape par étape

Suivez les étapes suivantes pour réussir la transplantation d’une plante :

  1. La première chose à faire sera, comme toujours, de préparer correctement les outils de jardinage . Une paire de sécateurs stériles et une pelle aideront la plante à ne pas souffrir de blessures compliquées. Si vous devez transplanter des espèces épineuses, comme un rosier ou un cactus, vous aurez besoin de gants de jardinage ou de cuir épais pour éviter de vous blesser avec les épines.
  2. Avant de retirer la plante de son pot ou de son emplacement, il est conseillé d’effectuer un nettoyage général. Vérifiez ses feuilles et ses tiges et retirez celles qui sont sèches ou en mauvais état. Comme la plante s’affaiblira lorsqu’elle sera déplacée, elle sera reconnaissante de ne pas avoir à conserver les parties malades.
  3. Choisissez le pot de destination . Il doit toujours être plus grand que le précédent et doit être préparé avec un substrat approprié. Si le pot ne comporte pas de trous de drainage, il est conseillé de laisser une couche de plusieurs centimètres de gros gravier à sa base.
  4. Extraire la plante . Si le pot dans lequel la plante a été plantée est devenu trop petit, vous pouvez avoir des difficultés à le retirer. Vous pouvez aider en tournant le pot et en le tapant sur les côtés, ou même en le retournant et en tapant soigneusement sur le bord, en évitant toujours que la plante ne tombe par terre. S’il est à l’extérieur, creusez autour pour enlever la motte et laissez une certaine distance. Vous devrez probablement couper quelques racines.
  5. Détache les racines de la motte si elles sont trop emmêlées ou compactées. Si elle était dans un pot trop petit, les racines sont susceptibles de garder leur forme, et en profiter pour les nettoyer des débris de terre et les démêler aidera la plante à mieux absorber les nutriments dans son nouvel espace.
  6. Placez la plante dans son nouvel emplacement et recouvrez-la de substrat jusqu’à ce que ses racines soient complètement enterrées. Arrosez-la maintenant pour humidifier le sol et donner à la plante l’eau dont elle a besoin, et laissez-la pendant deux ou trois jours dans un endroit lumineux mais où elle ne reçoit pas de lumière directe du soleil. Après cette période d’adaptation, vous pouvez installer l’usine dans son nouvel emplacement définitif.

Autres conseils pour réussir la transplantation de plantes

Il est conseillé d’arroser la plante quelques heures avant de la transplanter , mais il faut éviter de l’arroser, il suffit d’humidifier le sol. Cela permettra au sol d’être plus souple et à la motte de racines de sortir plus facilement.

Après une transplantation, vous devez surveiller attentivement la réaction de la plante à son nouvel environnement. Si elle montre des signes de faiblesse ou d’aggravation, recherchez la cause. Les variations brutales de l’humidité, du type de substrat ou de la quantité de lumière qu’il reçoit peuvent être fatales pour de nombreuses espèces.

Si les racines d’une plante sortent par les trous de drainage du pot, c’est le signe que le pot a dépassé sa taille et qu’il est temps de le transplanter. Dans le cas de l’orchidée, qui a des racines aériennes, vous savez que le pot est petit lorsque beaucoup de racines sortent en excès du récipient.

Comme il s’agit de deux types de plantes très courantes dans les maisons, nous vous recommandons de lire ces autres articles plus spécifiques sur Comment transplanter un cactus et Comment transplanter une orchidée.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.