Conseils

Tisane d’ortie

Plantes et herbes pour les humains

La nature mise à disposition de l’être humain est presque totale, en effet l’homme a toujours grandi en prenant le plus qu’il pouvait de la nature et de nos jours cette situation est devenue tellement “extrême” que l’homme cherche des moyens incroyables pour pouvoir avoir d’autres ressources à exploiter. Il était une fois une herbe ou une plante avec des fruits qu’on prenait pour manger, une autre fois un animal était tué toujours pour manger sa viande ou même pour avoir de la peau comme vêtement, et tout était simple parce que cela faisait partie du mécanisme d’autosuffisance de la nature. . Mais maintenant, nous avons commencé à creuser dans le sol pour obtenir plus d’eau potable, pour obtenir du gaz, du pétrole et autres pour alimenter tout ce que nous avons créé ; il est clair que l’évolution de l’intelligence humaine et de la civilisation scientifique a probablement dépassé la frontière « naturelle ». Heureusement, l’homme d’aujourd’hui est encore attaché à la nature et a appris à la fois à cultiver et à choisir quelles sont les meilleures plantes pour pouvoir se nourrir et se nourrir et pouvoir les exploiter pour améliorer les conditions de son corps. Ce n’est pas un hasard si une discipline bien établie comme la phytothérapie est née, dans le but de collecter et de classer toutes les plantes utiles au bien-être et à la santé de l’organisme humain.

Tisanes


La science derrière la phytothérapie est constituée d’une très longue tradition, définie en termes d’années comme « millénaire » : en effet, la recherche de plantes et d’herbes à caractère curatif pour les maladies humaines était à la base de la première médecine, qui déjà dans les premières civilisations mais encore jusqu’à tout le XIXe siècle, il s’appuyait exclusivement sur cela pour soigner les dysfonctionnements de l’organisme humain, puisqu’il n’y avait ni médicaments ni laboratoires. Aujourd’hui tout revient à la mode car une bonne partie de la société s’est rendu compte à quel point l’artificialité est désormais trop insérée dans nos habitudes, à tel point que nous continuons à manger et à boire des choses d’origine naturelle (après tout c’est la seule source que nous ayons) mais traitées industriellement au point d’être méconnaissables et de perdre une grande partie de ce naturel qui les caractérise à l’origine ; la conséquence en fut une ferme intention de vouloir revenir à des choses naturelles peu soignées, avec les différents moyens qu’offre la phytothérapie : extrait sec, filtres, huiles essentielles, extrait liquide concentré, teinture mère et comprimés obtenus uniquement par “compression « D’extrait sec, donc sans aucun ajout même de liants pour maintenir la forme.

Tisane d’ortie

Le monde végétal est parfois surprenant précisément parce qu’il extrapole souvent des substances hautement positives à partir d’espèces végétales insoupçonnées, par exemple parce que nous les mangeons quotidiennement pour la culture culinaire mais sans en connaître les qualités et qui parce qu’elles sont considérées comme des herbes à fleurs sans importance pour le corps. Ce dont nous parlons dans cet article pourrait être classé précisément sous ce nom de famille, car nous parlons des propriétés bénéfiques de la plante d’ortie. Oui, vous avez bien lu : l’ortie. Cet arbuste buissonnant est bien connu pour être probablement la plus ennuyeuse des herbes spontanées qui poussent dans les climats tempérés, en raison du fort pouvoir urticant qui ne se produit qu’au contact de sa surface. Pour cette raison, nous pensons que la lecture d’une tisane à base d’ortie, et surtout avec ses feuilles urticantes, peut surprendre une multitude de nos lecteurs. Mais en réalité c’est absolument le cas, et en effet l’ortie est aussi très positive et très nutritive tant en termes de vitamines et de protéines que d’autres éléments minéraux nutritifs. Il est beaucoup utilisé dans les régimes complémentaires de minéraux et peu caloriques, où son apport nutritionnel prévaut sur un nombre négligeable de propriétés caloriques.

Tisane d’ortie : Spécifications et préparation

On fait ici une sorte de liste commentée de tout ce que l’ortie contient d’intérêt pour notre bien-être. Tout d’abord il est bon de mentionner les flavonoïdes, agents antioxydants naturels (et ce mot est maintenant très connu car il est “abusé” dans de nombreuses publicités) dont la fonction est d’aider les cellules à se renouveler sans perdre ces qualités originelles, bref il est utile contre le vieillissement fonctionnel de l’organisme. A cela s’ajoute une forte présence de minéraux, allant des macro-éléments tels que le phosphore, le potassium jusqu’aux micro-éléments intégratifs très demandés tels que le manganèse, le zinc, le titane ; à cela s’ajoute une bonne quantité de fer qui est utile surtout dans les anémies passagères (et en particulier nous nous référons aux femmes en ménopause ou au cycle menstruel normal). Cela dit, nous pouvons passer à la longue liste de vitamines : D, C, K, B6, B2, B1 plus acide folique (important pendant la grossesse pour prévenir les malformations du bébé) et acide pantothénique. De cette liste corsée se dégage un beau portrait de l’ortie, aussi méprisée et évitée en tant qu’herbe piquante car elle est riche en nutriments excellents pour la santé humaine. Pour préparer la tisane d’ortie, les feuilles les plus tendres doivent être ramassées (en prenant soin d’utiliser des gants en plastique pour éviter les ruches), elles doivent être soigneusement lavées puis mises à bouillir dans de l’eau où elles évacueront facilement toutes les excellentes substances dont dispose le plante. De cette liste corsée se dégage un beau portrait de l’ortie, aussi méprisée et évitée en tant qu’herbe piquante car elle est riche en nutriments excellents pour la santé humaine. Pour préparer la tisane d’ortie, les feuilles les plus tendres doivent être ramassées (en prenant soin d’utiliser des gants en plastique pour éviter les ruches), elles doivent être soigneusement lavées puis mises à bouillir dans de l’eau où elles évacueront facilement toutes les excellentes substances dont dispose le plante. De cette liste corsée se dégage un beau portrait de l’ortie, aussi méprisée et évitée en tant qu’herbe piquante car elle est riche en nutriments excellents pour la santé humaine. Pour préparer la tisane d’ortie, les feuilles les plus tendres doivent être ramassées (en prenant soin d’utiliser des gants en plastique pour éviter les ruches), elles doivent être soigneusement lavées puis mises à bouillir dans de l’eau où elles évacueront facilement toutes les excellentes substances dont dispose le plante.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *