Plantes

Davalia mariesii, fougère qui peut être épiphyte ou vivre sur terre

Davalia mariesii aussi connu sous le nom de pied de lapin, Davalia ou fougère de pied de lapin . Il appartient à la famille des Davalliacées, du genre Davalia qui est composé de 40 espèces de fougères. Il est originaire d’Asie tropicale, de Corée et du Japon.

Caractéristiques des Davalia mariesii

Fougère rampante avec des racines rhizomateuses et écailleuses qui peuvent être épiphytes, ou vivre dans le sol. Il atteint généralement une hauteur de 50 cm.

Les frondes sont de forme triangulaire, légères, divisées, striées et d’un vert vif, mais parfois légèrement tannées.

Les rhizomes sont longs, épais, semblables aux pattes des lapins.

Il ne produit pas de fleur. Les graines sont des spores monolithiques, oblongues-réniformes, rugueuses et hyalines.

Soins des Davalia mariesii

C’est une espèce utilisée comme plante d’intérieur. Idéal avec une plante suspendue, bien qu’il puisse également prospérer dans le jardin, situé à l’ombre des grandes plantes.

Il doit être à l’ombre ou dans un endroit lumineux où il ne reçoit pas de lumière directe du soleil.

La température ne doit pas descendre en dessous de 10°C.

Le sol doit être compact et bien drainé.

Arrosage modéré au printemps et en été Bien qu’il faille pulvériser souvent et arroser moins le reste de l’année.

La transplantation peut être effectuée tous les deux ans au début du printemps.

L’idéal est d’arroser lorsque la terre est sèche, d’immerger le pot dans l’eau et de bien le vider.

La taille doit être effectuée pour éliminer les frondes sèches ou mortes et permettre ainsi à la plante de se développer.

La fertilisation doit être effectuée tous les 25 jours avec un engrais liquide au printemps et en été.

Le principal danger pour cette espèce est le manque d’eau, qui fait que les feuilles tombent et deviennent grises.

Quant aux parasites et maladies fréquents, il peut être sensible aux attaques des aleurodes et des thrips.

Il est multiplié en divisant les rhizomes. Pour ce faire, un morceau de 10 cm est coupé avec des bourgeons et des racines pour pouvoir s’enraciner dans la tourbe.

Que pensez-vous de cette copie ? C’est certainement une fougère qui pourrait donner cette touche d’élégance à l’endroit où elle est placée.

Images avec l’aimable autorisation de : Gergely Hideg,

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.