Conseils

Casuarina commun

Généralité

Le Casuarina commun (Casuarina equisetifolia), également connu sous le nom d’Arbre de fer, doit son nom au Casoar, un oiseau tropical dont le plumage duveteux rappelle, et aux plantes de prêle dont il rappelle les feuilles. Dans la nature, il est présent en Birmanie, au Vietnam, en Polynésie française et en Calédonie, et dans le sud, en Australie. Selon la zone dans laquelle il vit, il peut être à feuilles caduques ou, comme dans le cas de l’Italie, à feuilles persistantes. C’est un arbre de hauteur moyenne allant de 10 à 35 m, à couronne pyramidale, expansée, vert foncé, qui à première vue peut ressembler davantage à un conifère qu’à un feuillu (il est d’ailleurs compté parmi les so- appelés faux pins). Le tronc est droit et robuste, recouvert d’une croûte brun clair riche en tanins, qui de lisse devient ridée, effilochée longitudinalement. Les jeunes rameaux sont formés d’articles qui rappellent la prêle des champs, les feuilles en forme d’aiguilles d’environ 1 mm de long sont triangulaires, aiguës, blanchâtres, rassemblées en verticilles aux nœuds. Les fleurs sont brunes, à sexes séparés et à pollinisation anémophile. Les mâles sont des épis de 1 à 6 cm de long, avec des bractées pubescentes, tandis que les femelles sont des cônes globuleux de 1 à 2 cm de long avec des valves ovales également pubescentes. Lesdits fruits sont ligneux, semblables à des pommes de pin, qui s’ouvrent en deux valves, libérant le péricarpe qui contient les nombreuses graines ailées. Ses racines fixent l’azote grâce à l’association microbienne, et modifient drastiquement la chimie du sol. Il est donc considéré comme un ravageur lorsqu’il colonise des zones qui ne sont pas les siennes, puisqu’elle supplante les espèces végétales indigènes avec de graves répercussions sur la faune de la zone (en particulier dans les mangroves tropicales). Ses caractéristiques en font une plante très appréciée des amateurs de bonsaï. Son pollen est considéré comme modérément allergène.

Climat et relief


Étant une plante capable de coloniser les sols à haute salinité, Casuarina se trouve principalement dans les environnements côtiers, et en aucun cas elle ne dépasse les 500 mètres d’altitude. Il préfère les endroits ensoleillés et les sols meubles ou sableux, mais peut tolérer des sols plus compacts et se porte bien même sur les sols volcaniques. Il se développe mieux dans les régions méridionales de notre péninsule, car il ne supporte pas les températures inférieures à 5-7°C. Par contre, il résiste très bien aux vents forts et à la sécheresse.

Installation

La multiplication idéale se fait par graines, compte tenu de la rapidité de développement de la plante, mais il est possible de faire des boutures qui s’enracinent généralement avec une grande facilité et après un séjour en pépinière sont plantées au printemps suivant. Si le but de la plante est d’obtenir un rang brise-vent, il est conseillé de fixer le tronc des jeunes spécimens à des piquets spéciaux. Les graines ne nécessitent pas de traitements avant d’être plantées, il suffit de les protéger des fourmis pendant les deux semaines précédant la germination épigée.

Techniques de culture

Le Casuarina est utilisé comme plante pionnière et brise-vent, compte tenu de sa capacité à résister à la salinité et à coloniser des sols très pauvres en consolidant les dunes de sable. Ailleurs, il est utilisé à des fins ornementales, profitant de la rapidité de sa croissance. Dans le rayon de ses racines il ne permet pas le développement d’autres plantes et son ombre est très dense. Ceci, combiné au fait que la chimie de ses racines altère le sol, éliminant les autres espèces végétales présentes, signifie que le Casuarina n’est pas un arbre approprié pour les petits jardins. Il ne nécessite pas de taille, ce qui doit être évité pour préserver l’habitus de la plante.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.