Conseils

châtaigne

La châtaigne

Le châtaignier est une plante extrêmement répandue dans notre pays, précisément parce qu’elle est capable de pousser et de se développer en tant que végétation spontanée. La simplicité de sa culture, même s’il faut des années pour faire pousser un châtaignier, se conjugue aux nombreuses propriétés bénéfiques qui font de cette plante une culture précieuse, à utiliser en cuisine, en phytothérapie, en phytothérapie et en médecine mais aussi, plus simplement, pour décorer l’espace dans lequel la châtaigne est cultivée : en particulier à la période d’automne, ses feuilles sont colorées de rouge et d’orange et ajoutent du charme à l’ensemble de la zone où se trouvent les plantes. Ces caractéristiques rendent les châtaigniers précieux et à préserver, précisément parce que leur développement est lent et qu’avant d’atteindre l’âge adulte, un châtaignier peut prendre jusqu’à cinquante ans.

Propriétés et avantages


La châtaigne est capable d’offrir non seulement une grande beauté, mais aussi de nombreuses propriétés bénéfiques qui sont exploitées de manières les plus diverses. Depuis l’Antiquité, cette plante est aimée et appréciée pour les nombreux bienfaits qu’elle peut apporter à l’homme : différentes parties de la châtaigne sont utilisées, à des fins tout aussi variées allant du domaine médical à celui de la cosmétique et de la nutrition. De nombreuses parties du châtaignier sont utilisées : les fruits, les feuilles, l’écorce mais aussi les bourgeons, riches en principes actifs. Les préparations phytothérapeutiques et à base de plantes sont obtenues à partir des feuilles et de l’écorce. Les feuilles, en particulier, peuvent être utilisées pour des décoctions qui peuvent agir comme antitussifs efficaces, tandis que les décoctions obtenues avec l’écorce ont un effet purifiant sur l’intestin et sont utiles en cas de dysenterie. Les décoctions de feuilles de châtaignier peuvent également être utilisées à titre préventif comme bain de bouche naturel, tandis que les décoctions dérivées de l’écorce peuvent s’avérer être des alliées importantes en cas de troubles intestinaux. Les gemmes, quant à elles, sont utilisées pour fabriquer des produits qui neutralisent les symptômes des rhumatismes et favorisent la microcirculation : les conséquences affectent donc également une amélioration de la cellulite, si elle est présente.

Châtaignes en cuisine


Le châtaignier est l’une des plantes les plus polyvalentes de la région : ses propriétés sont connues depuis l’Antiquité, grâce à la grande diffusion de la plante dans la région méditerranéenne. Utiliser les différentes parties de la plante est une pratique déjà connue même à des époques passées, quand pourtant la première façon d’exploiter les ressources des plantes était de manger les fruits. Dans ce cas également, les châtaignes en cuisine sont riches en goût mais aussi des ressources très précieuses pour le bien-être. Les châtaignes, en effet, sont très riches en substances bénéfiques et en éléments nutritifs : elles sont riches en glucides, mais aussi en fibres, vitamines, protéines, graisses et minéraux dont le sodium, le calcium, le phosphore, le magnésium, le fer, le potassium, le zinc, le cuivre et manganèse. Pour cette raison, les châtaignes sont généralement évitées dans les régimes amincissants, alors qu’ils sont recommandés en cas d’anémie et de perte d’appétit. Riches en acide folique, les châtaignes sont également recommandées pour les femmes enceintes, car elles peuvent prévenir l’apparition de malformations chez le fœtus. Les châtaignes peuvent être utilisées comme base de recettes savoureuses ou consommées naturellement : il n’y a pas d’indications particulières pour leur consommation, compte tenu du fait, expliqué précédemment, qu’il s’agit d’aliments particulièrement riches en nutriments et en calories. En raison de la richesse en glucides et de la transformation en sucres simples lors de la cuisson, les châtaignes sont également déconseillées aux personnes diabétiques. apparition de malformations chez le fœtus. Les châtaignes peuvent être utilisées comme base de recettes savoureuses ou consommées naturellement : il n’y a pas d’indications particulières pour leur consommation, compte tenu du fait, expliqué précédemment, qu’il s’agit d’aliments particulièrement riches en nutriments et en calories. En raison de la richesse en glucides et de la transformation en sucres simples lors de la cuisson, les châtaignes sont également déconseillées aux personnes diabétiques. apparition de malformations chez le fœtus. Les châtaignes peuvent être utilisées comme base de recettes savoureuses ou consommées naturellement : il n’y a pas d’indications particulières pour leur consommation, compte tenu du fait, expliqué précédemment, qu’il s’agit d’aliments particulièrement riches en nutriments et en calories. En raison de la richesse en glucides et de la transformation en sucres simples lors de la cuisson, les châtaignes sont également déconseillées aux personnes diabétiques.

Châtaigne : Cosmétique


La châtaigne est très répandue en phytothérapie, mais aussi en phytothérapie, où les bienfaits physiques se croisent avec ceux liés à la beauté : il n’en est rien, en effet, s’il ne s’accompagne pas de santé. Les extraits des parties les plus riches de la châtaigne en principes actifs sont utilisés pour des produits destinés à rétablir l’équilibre intestinal et à purifier, en luttant contre la rétention d’eau, mais aussi pour lutter contre la cellulite. Les produits de ce type peuvent être utilisés sans contre-indications particulières et sans risques pour l’association avec d’autres produits ou tout médicament. D’autres ressources sont peut-être moins connues, mais tout aussi utilisées : en effet, des pigments naturels sont obtenus à partir de la châtaigne pour les teintures capillaires, pour obtenir des nuances chaudes d’acajou. Surtout en période d’automne,

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.