Plantes

Ravageurs et maladies des roses

La rose est l’une des fleurs les plus appréciées au monde, en raison de sa valeur ornementale et des nombreuses significations que les différentes cultures lui ont attribuées au fil du temps. C’est pourquoi de nombreuses personnes décident de cultiver leur propre rosier. Cependant, ces belles plantes sont susceptibles d’être attaquées par certains parasites et maladies qui peuvent gâcher tous nos efforts et même endommager la plante au point de la faire mourir.

Si vous voulez apprendre à identifier, prévenir et combattre les principaux ravageurs et maladies des roses , continuez à lire cet article dans EcologyGreen.

Ravageurs des roses

Pour commencer à parler des ravageurs et des maladies des roses, nous allons nous concentrer sur les premiers. Ainsi, bien qu’il existe de nombreux ravageurs qui peuvent affecter les plantes, les ravageurs les plus courants des roses sont les suivants :

Puceron dans les rosiers

Les pucerons sont l’un des ravageurs les plus courants sur toutes les plantes de jardin et tous les types de cultures, et les rosiers ne font pas exception. En fait, le puceron est le principal ravageur des roses. Ces petits insectes, dont la taille ne dépasse pas 3 mm, ont tendance à être de couleur verte, bien que certaines espèces diffèrent à cet égard. Leurs dégâts se concentrent sur les jeunes pousses, dont les adultes sucent la sève. De plus, leurs larves forment des galeries dans les feuilles, qui sont également nuisibles. Comme si tout cela ne suffisait pas, ils excrètent une mélasse sucrée qui est un leurre pour les fourmis et peut favoriser l’apparition du champignon noir.

L’araignée rouge

C’est le deuxième ravageur le plus courant dans les rosiers. Malgré son nom, il s’agit en fait d’un petit acarien à huit pattes, qui a tendance à être de couleur rougeâtre ou cuivrée, mais qui peut apparaître blanc ou noir selon l’espèce. Comme les pucerons, ils se nourrissent de la plante en sirotant sa sève et en formant des soies épaisses lorsqu’ils sont nombreux. Leur présence peut être identifiée par le grand nombre de petites taches décolorées que l’on peut voir sur les feuilles des plantes.

Maladies des roses

Parmi les principales maladies des roses , certaines sont produites par des champignons, qui attaquent n’importe quelle partie de la plante, en particulier les racines, mais que l’on peut détecter plus facilement par l’état des feuilles et des fleurs.

Rouille

La rouille est l’un des principaux champignons qui s’attaquent habituellement aux rosiers. Comme tous les champignons, il se développe lorsque l’humidité est très élevée. Il est facilement identifiable par la présence de taches orange ou jaunâtres et par un aspect volumineux sur la face inférieure des feuilles et parce qu’elles se dessèchent. Il a tendance à apparaître surtout après des périodes de pluie intense, lorsque la température est douce.

Oïdium des rosiers

Avec la rouille, ce sont les champignons les plus communs à voir sur les rosiers. L’oïdium se reconnaît à la formation de taches blanches sur les feuilles , les tiges ou les fruits, qui finissent par former une poussière de cette nuance grise ou blanche, semblable à de la cendre. Elle apparaît lorsque l’humidité est élevée et la température est chaude. Si elle n’est pas contrôlée à temps, elle finira par faire sécher les feuilles et les faire tomber, ce qui peut être très dommageable à terme.

Marssonina

La présence de ce champignon peut être identifiée par les taches noirâtres et la forme arrondie qui apparaissent sur certaines feuilles du rosier. C’est un champignon qui se propage par les éclaboussures des gouttes de pluie ou par l’arrosage, il faut donc faire attention au type d’arrosage utilisé.

Traitement naturel des ravageurs et des maladies dans les rosiers

Dans le cas où il faut éliminer un puceron du rosier , l’un des moyens les plus naturels et les plus efficaces de les combattre est de nous fabriquer avec des coccinelles dans notre jardin . Ces petits insectes à l’aspect amical sont des prédateurs voraces du puceron et mettront fin à la peste en un rien de temps. Elle permet également de les vaporiser avec de l’eau contenant du potassium ou du savon à vaisselle ou avec une infusion d’oignon ou d’ail. Le bouillon ou l’infusion d’ail et le savon à la potasse sont également efficaces pour lutter contre les tétranyques rouges.

Ce lien vous permet d’en savoir plus sur les remèdes à domicile pour éliminer les pucerons dans les plantes et sur la manière de les appliquer.

Contre l’oïdium, la marssonine et la rouille, une fois que ces champignons sont apparus, on peut utiliser une solution de lait et d’eau que l’on pulvérise sur les zones touchées pour aider à les éliminer. Cette solution fonctionne en fait contre beaucoup de champignons, mais si vous voulez connaître d’autres moyens de combattre les champignons sur les rosiers et d’autres plantes, nous vous conseillons ces autres articles qui sont des guides très pratiques :

  • Comment lutter contre la rouille.
  • Comment combattre l’oïdium avec des remèdes maison.
  • Fongicides faits maison.

Comment prévenir naturellement les ravageurs et les maladies des roses

Pour conclure, voici quelques conseils pour prévenir les ravageurs et les maladies dans les rosiers :

  • L’infusion d’ail est également un excellent moyen de prévention contre l’apparition de champignons et de certains parasites. Il doit être appliqué pendant plusieurs jours consécutifs dans les saisons de risque d’apparition de la peste ou du champignon en question. Il est conseillé d’appliquer l’infusion à des moments où il n’y a plus de lumière directe du soleil sur le rosier, afin d’éviter qu’il ne brûle et de s’assurer qu’il fonctionne plus longtemps.
  • Un autre des meilleurs moyens de prévenir l’attaque des ravageurs dans les rosiers est d’utiliser la technique de lutte biologique . Il s’agit d’introduire dans le jardin le prédateur naturel du parasite que l’on veut éviter, comme par exemple, comme nous l’avons déjà indiqué, les coccinelles pour lutter contre les pucerons. Si vous voulez en savoir plus sur cette technique, consultez notre article sur la lutte biologique contre les parasites : ce que c’est, ses avantages et ses inconvénients.
  • En outre, essayez toujours de ne pas trop arroser , car l’excès d’humidité favorise l’apparition de maladies, et ne mouillez pas les feuilles lorsque vous arrosez vos rosiers.

Maintenant que vous connaissez les bases des ravageurs et des maladies qui attaquent les roses, nous vous conseillons d’en apprendre davantage à leur sujet avec cet autre billet sur les Ravageurs et maladies des plantes : listes et comment les éliminer.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.